2018, des tendances toujours favorables pour le rachat de crédit

0 55

Les ménages remboursant un ou plusieurs crédits peuvent bénéficier des conditions de rachat de crédit. Comme l’explique Solutis, le contexte reste toujours favorable à ce type d’opération bancaire.

Dans quelles conditions faut-il faire un rachat de crédit ?

Pour rappel, le rachat de crédit est une opération de banque permettant de substituer un ou plusieurs emprunts de diverses natures par un nouveau crédit aux conditions attractives. Sous certaines conditions, le rachat de crédit peut permettre de réduire le montant de ses échéances ou de faire baisser la durée restante du contrat de crédit.

Cependant, pour que cette opération bancaire soit intéressante financièrement, l’emprunteur doit respecter trois principaux critères. D’abord, il doit obtenir une différence d’environ un point de base entre le taux initial de son contrat et celui proposé pour l’opération de rachat.

Ensuite, il doit être dans la première moitié de remboursement de son crédit en cours. En d’autres termes, le financement en cours doit être récent. Enfin, le capital restant dû doit être conséquent, au moins 70 000 euros. Respecter ces trois principaux critères permet de couvrir les potentiels frais liés à l’opération.

A savoir que le rachat de crédit implique de payer certains frais comme les pénalités de remboursement anticipé (3 % du capital restant dû) ou encore des frais de notaire pour les crédits immobiliers soumis à une garantie hypothécaire (frais de mainlevée).

Faut-il faire un rachat de crédit en 2018 ?

Devenue une opération bancaire à part entière, le rachat de crédit garde la cote en 2018, malgré le recul de la part de cette opération bancaire au sein des nouveaux crédits accordés aux particuliers. Avec les conditions actuelles de financement, le rachat de crédit reste toujours opportun en ce moment. Explications.

Selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire Crédit Logement /CSA, les taux d’intérêt des crédits immobiliers se sont établis à 1,46 % en moyenne le mois dernier, contre 1,47 % un mois plutôt. Les barèmes affichés par les établissements bancaires sont ainsi particulièrement attractifs par rapport aux taux affichés il y a 2, 3 ou 4 ans. C’est donc une excellente période pour faire un rachat de crédit.

Par ailleurs, l’obtention de bonnes conditions de rachat de crédit nécessite de mettre toutes les chances de son côté. Cela implique de soigner son profil emprunteur en se présentant avec un taux d’endettement correct (environ 33 % des revenus nets), un comportement bancaire serein (absence de refus de paiement), une rentrée d’argent régulière (salaire, pension de retraite), une situation financière et professionnelle stable (CDI, fonctionnaire, profession libérale sous conditions).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.