Comment choisir son appareil auditif ?

0 92

Les prothèses auditives doivent être adaptées en fonction de vos problèmes d’audition. Voilà pourquoi l’audioprothésiste est le seul habilité à vous prescrire un appareil adapté à vos besoins.

Quand s’équiper d’un appareil auditif ?

 

Les premiers symptômes des pathologies auditives commencent en général par une baisse progressive de l’audition du sujet. Les signes explicites comme l’amplification inconsciente des bruits de fond nécessitant un effort considérable de concentration ne sont par conséquent pas à prendre à la légère. En cas de symptôme, il est préférable de consulter immédiatement un médecin spécialiste ORL qui vous orientera vers un audiologiste ou un audioprothésiste en fonction de son diagnostic. C’est ce dernier qui aura la décision finale sur la nécessité du port d’une prothèse.

Des modèles d’appareils auditifs à la pointe de la technologie :

Les appareils à conduction osseuse directement implantés dans la partie interne de l’oreille :

Les prothèses auditives ont nettement évolué depuis la création du sonotone à entonnoir qui servait jadis à amplifier le son perçu par l’oreille humaine. Les chercheurs ont au fil du temps développé cette technologie jusqu’à la mise au point des audioprothèses à ancrage osseux. Ce modèle destiné aux personnes qui souffrent d’une otite chronique fonctionne par la fixation d’un pilier en titane sur la corticale externe. Le dispositif ainsi placé est composé d’un microprocesseur et d’un microphone qui transmet directement le son perçu à l’oreille malentendante. Il existe aussi des implants d’oreille moyenne prescrits en cas de résultats insatisfaisants. Leur différence avec les modèles classiques réside dans leur capacité à guérir le sujet des pathologies auditives neurosensorielles. L’implant cochléaire est la dernière variété de prothèse disponible sur le marché. Elle a été principalement conçue pour corriger les problèmes d’audition par stimulation du nerf auditif. Inséré dans la cochlée, cet appareil comprend deux électrodes qui envoient des pulsions électriques destinées à éveiller les sens du patient.

Les prothèses externes amovibles :

Pour les pathologies moins graves, il existe les intra-auriculaires qui se distinguent par leur incrustation parfaite dans l’oreille humaine, vous pouvez en retrouver quelques modèles sur ce site. Très discrètes, elles peuvent difficilement être visibles grâce à leur fabrication sur mesure. Le confort qu’elles procurent aux patients est meilleur comparé à celui des contours d’oreilles. Ces derniers, conçus de manière à être fixés autour des pavillons sont au contraire plus voyants. Les performances de ces deux types d’appareils auditifs sont pourtant les mêmes.

Faut-il équiper les deux oreilles ou une seule suffit en cas de surdité partielle ?

 

La réponse à cette question dépend de votre niveau de surdité. Dans la plupart des cas, les aides auditives stéréo aident les patients à mieux se situer dans l’espace car ils entendent le même son des deux oreilles. Ce double appareillage n’est pourtant pas obligatoire dans les situations où la pathologie affecte seulement une oreille. Il est toutefois important de noter que certains patients qui ont opté pour une seule prothèse affirment avoir du mal à suivre les conversations. Certains ont même l’impression d’avoir tous leurs interlocuteurs du côté de l’oreille appareillée ce qui à long terme peut provoquer un vieillissement prématuré du cerveau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.