Cambriolage : penser à bien protéger votre maison ?

0 37

 

 

Le  cambriolage est quelque chose que vous ne voudriez jamais qui vous arrive. Pourtant, vous devriez toujours être y préparé car ils sont plus fréquents que vous ne le pensez. En France, en 2016, 470 000 ménages ont déclaré avoir été victimes d’un cambriolage ou d’une tentative de cambriolage de leur résidence principale au cours de l’année. Ceci représente 1,6 % de l’ensemble des ménages. *

Ces chiffres ne sont pas destinés à vous effrayer mais à vous aider à comprendre l’importance de la sécurité à la maison. Prendre conscience du danger permet de prendre les mesures adéquates pour se protéger.

 

La première étape est d’identifier quelles zones de votre maison doivent être protégées en premier. Quels sont les failles et les endroits déterminants dans la survenue d’un potentiel cambriolage.

Statistiquement, la porte d’entrée est l’endroit le plus commun pour un cambriolage. Pour cette raison, il est important de toujours veiller à garder votre porte verrouillée. Si elle se trouve face à la rue, l’exposition ouverte dissuadera probablement quelqu’un de donner des coups de pied dans une porte verrouillée. Cela laisse l’arrière de la maison un point d’entrée facile et isolé surtout si votre maison est entourée de haies hautes, à l’abri du regard. C’est là que la sécurité à la maison est extrêmement importante.

 

Une fois la ou les zone(s) identifiées, la deuxième étape sera de les sécuriser. Ceci pourra se faire par l’installation de caméra de surveillance extérieure et/ou par divers moyens empêchant toute intrusion (ex : barillets de sécurités, alarme, etc..). N’ayez pas peur de laisser la caméra bien visible. La meilleure façon de ne pas être victime d’un cambriolage est de dissuader le voleur avant sa tentative. Si un cambrioleur voit une caméra installée au-dessus de la porte arrière, il ne tentera probablement même pas de s’introduire dans la maison.

S’équiper convenablement est donc la clé. Cela vous permettra non seulement de vous sentir plus serein mais surtout de faire fuir le malfrat. Un cambrioleur préférera s’attaquer à une maison non sécurisée que de perdre du temps ou prendre trop de risques avec une maison bien protégée. Au moindre dérangement, il n’hésitera pas à prendre la fuite !

 

*Rapport de l’enquête « Cadre de vie et sécurité », décembre 2017, SSMSI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.